Skip to contentSkip to navigation

Offre-moi ton corps

L’image du corps est aujourd’hui omniprésente mais demeure souvent très stéréotypée et est largement axée sur le corps féminin. En retraçant l’histoire de la photographie du corps humain on remarque que la représentation du corps souvent figé dans des attitudes et des postures similaires provient avant tout des beaux arts. Le corps féminin est principalement cantonné dans le même rôle sexuel et a suivi peu d’évolution dans la manière de le mettre en image. Par contre, depuis la fin du XXe siècle plusieurs photographes tentent de sortir le corps nu de ce carcan et brisent les codes habituels liés aux poses établies et modifient l’attitude du corps représenté sans toutefois renier l’héritage provenant prioritairement de la peinture (Carla Van De Puttelaar, Jeff Bark, John O’Reilly). En suivant des photographes contemporains dans leur travail on explore l’évolution de la représentation du corps d’aujourd’hui allant du corps avec son image réelle débarrassé de ses inhibitions jusqu’au corps fantasmé et même artificiel voir même entièrement préfabriqué. (Margi Geerlinks, Elena Dorfman). Parallèlement à cette tendance on constate aussi qu’il existe un mouvement très récent ou certains photographes reviennent à l’essence de la vie et tentent de montrer le corps au naturel en racontant ses histoires de tous les jours avec ses joies, ses peines et ses angoisses. (Elinor Carucci, Lina Scheynius, Diana Thorneycroft). La photographie tente d’être le miroir du corps en l’accompagnant parfois dans ses moments de vigueur mais aussi dans la maladie et même jusque dans la mort. (Art Meyers, Walter Schels). Ainsi au-delà de l’image il y a l’histoire de la vie qui est inscrite et gravée dans le corps qu’on le veuille ou non.

Dans Offre-moi ton corps, la photographie tente d’être le miroir du corps, en l’accompagnant parfois dans ses moments de vigueur, mais aussi dans la maladie et même jusque dans la mort. Ainsi au-delà de l’image, il y a l’histoire de la vie qui est inscrite et gravée dans le corps qu’on le veuille ou non.

Achat et location à venir

Durée

90 minutes

Année

2010

Diffusion

ARTV

Nomination

Festival International du Film sur l'Art (FIFA)

Collaborateurs

Renée Claude Riendeau
Scénariste et productrice
Bernar Hébert
Scénariste, réalisateur et producteur
Katerine Giguère
Image
Martine Cossette
Monteuse
Serge Laforest
Musique
Martin Rouillard
Musique
Michel Monty
Narrateur
Maxime Lapostolle
Recherchiste
Geneviève Vachon
Recherchiste
Roxanne Lefebvre-Labelle
Recherchiste

Partenaires

Autres productions